Une étude montrait récemment que le secteur immobilier bénéficie du plus faible ratio entre « nombre de posts » et « taux d’engagement » sur Facebook. Autrement dit, les agences actives sur ce réseau social peinent souvent à obtenir des résultats satisfaisants – alors que c’est un outil ultra-puissant pour d’autres types de commerçants. Melissa Serfaty, Fondatrice de MyPassPro, a identifié les 5 écueils typiques sur Facebook.

1.      Ignorer la règle du 80/20

Dans l’immense majorité des cas, les agences immobilières se contentent de partager uniquement les annonces sur leur page Facebook – parfois même de manière automatisée. « Il faut se mettre à la place de l’internaute : il va sur Facebook pour avoir des nouvelles de ses amis – ou pour lire des informations intéressantes. Il n’a pas envie de voir des annonces immobilières tous les jours sur son mur – car il ne veut pas acheter un appartement tous les jours » constate Melissa Serfaty. La règle d’or à laquelle il faut donc s’astreindre : 80 % de contenu faisant écho aux intérêts directs de vos clients (investissement, prix de l’immobilier, décoration, etc.) – et 20 % sur vous et vos annonces.

2.      Poster du contenu local sans intérêt

Certes, vos abonnés sont friands d’informations locales – mais faut-il encore qu’elles aient une valeur ajoutée. « Inutile de parler tous les jours de la météo de votre ville, par exemple. Les internautes ont déjà cette info sur leur smartphone » observe l’experte. Partagez plutôt des actualités concernant les événements culturels dans le quartier ou l’ouverture de nouveaux commerces, par exemple. Pourquoi ne pas prendre des photos des curiosités du secteur pour lancer des petits défis à votre communauté d’abonnés ? Avec des publications du type « Savez-vous où se trouve cette drôle de fontaine ? » – l’interactivité est garantie !

3.      Partager des articles sans personnaliser l’accroche

Vous lisez un article sur le nouveau plan local d’urbanisme ou sur les prix de l’immobilier sur le site de votre journal local ? C’est aussi le type d’informations qui intéressent vos clients. Assurez-vous toutefois d’intégrer un petit topo personnel – ou même une citation clé puisée dans l’article. Cette petite technique vous permettra de gagner à coup sûr en likes et en commentaires.

4.      Poster des photos de piètre qualité

Immortaliser la joie de vos acheteurs lors de leur remise des clés – ou l’anniversaire d’un négociateur de l’équipe ? Très bonne idée : sur Facebook, ce type de publication vous permettra de générer de l’empathie et de développer la relation de proximité avec vos abonnés. Oui, mais à condition que vos photos « donnent envie ». Veillez donc à bien cadrer vos prises de vue, à privilégier les photos lumineuses et à utiliser un appareil photo plutôt qu’un smartphone quand c’est possible. Et rappelez-vous : mieux vaut poster une jolie photo que 5 photos médiocres.

5.      Diffuser des informations hors sujet pour vos clients

Ce qui vous intéresse vous, en tant que professionnel immobilier, n’intéresse pas forcément vos clients. Typiquement : la sortie de la nouvelle version de votre logiciel de transaction, les dates du prochain congrès de votre syndicat professionnel ou… des articles de conseil pour obtenir plus de mandats exclusifs. « On veillera à ne jamais poster de contenus qui s’adressent aux autres agents immobiliers » résume Melissa Serfaty. En somme : montrer les coulisses de votre agence, oui – mais pas votre tuyauterie interne – car cela peut vous desservir.

Pour plus de conseils pratiques, télécharger le guide marketing pour l’immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *